Anne-Marie Dubois offre une heure irrésistible de la poésie la plus envoûtante répandue en
une combinaison constante de sonorités et de couleurs, de fraîcheur et de lyrisme, d’éclat et
de ravissement. Un merveilleux album d'une artiste qui sait comment animer des merveilles,
aisément, d'une façon fluide et ravissante. Ces interprétations charmantes et attirantes nous transportent avec une urgence chaleureuse au centre de l’art musical de Liszt comme «homme de foi ».

Franz Liszt homme de foi | Adrian Corleonis

Fanfare magazine, USA. Juillet 2003

Anne-Marie Dubois passe avec aisance du ton de la conversation et de la confidence, qui
sous-tend le Sposalizio et le Pater noster, au caractère vif, à la fois brillant et décontracté,
des transcriptions de Rossini. La Prédication de saint François aux oiseaux -- dont on fait
trop souvent une énorme production -- est abordée ici avec une simplicité touchante mais
sans affectation. Il en va de même pour la scène de la crèche dans le Adeste fideles, tiré de
la suite L’Arbre de Noël. Le jeu de Dubois possède une magie qui séduit toujours.

Franz Liszt ami de François d’Assise | Adiran Corleonis

Fanfare magazine, USA. Mars 2005

La canadienne Anne-Marie Dubois, qui se produit hors de son pays, a tout ce qu'il faut pour
se mesurer à Liszt. On aimerait entendre ici plus souvent cette pianiste de haut niveau. Dans
la marche des Étendards du Roi (Vexilla Regis prodeunt), œuvre imposante mais rarement
jouée, on sent chez l'artiste de solides qualités techniques, au service d'un total engagement et d'une foi profonde.


Je salue chez Dubois une version, que j'appellerais chaleureuse, de la théâtralité de Liszt.
Dubois réussit à rendre la puissance et l'étendue de toute cette musique, et le récital que
publie Eclectra devrait convertir à la cause de Liszt bien des auditeurs. Dans La marche des
Étendards du Roi, on sent chez l’artiste de solides qualités techniques, au service d’un total
engagement et d’une foi profonde… La toute fin du Cantico, dans l'interprétation de Dubois,
devrait convaincre quiconque de l'existence, quelque part, d'un monde meilleur.

Franz Liszt ami de François d’Assise, disque Éclectra | Paul Ingram

Fanfare magazine, USA. Mars 2005

Je loue le brio et l'assurance […] avec lesquels l'artiste nous transmet sa fine perception des couleurs lumineuses de Liszt et de ses amples structures dynamiques […] et nous rappelle,
grâce à un phrasé luxuriant, que la spiritualité de Liszt reposait souvent sur un fond de sensualité.

Franz Liszt homme de foi | Peter J.Rabinowitz

Fanfare magazine, USA. Juillet 2003

Sur l’interprétation et la prise de son, je n’ai que des éloges. Anne-Marie Dubois affiche une superbe technique, sa pensée musicale est constante et son piano, reproduit avec générosité.

Franz Liszt homme de foi | Claude Gingras

La Presse, Montréal. Samedi 11 octobre 2003

Please reload

« Anne-Marie Dubois tient à remercier Canimex pour son soutien à sa carrière. »

Tous droits réservés Anne-Marie Dubois. Une réalisation de Idhéa Marketing Web.